Hannah Arendt

Long métrage

Margarethe Von Trotta 

Pays : Allemagne/ France
Année : 2012
Durée : 1h53
Genre : fiction
Infos : couleur, vostf

Scénario : Pamela Katz, Margarethe Von Trotta
Image : Caroline Champetier
Son : Greg Vittore
Montage : Bettina Böhler
Décors : Petra Klimek
Musique : André Mergenthaler
Producteur : Bettina Brokemper, Johannes Rexin

Interprètes : Barbara Sukowa, Axel Milberg, Janet McTeer

Production : Heimatfilm Gmbh
Distribution : Sophie Dulac

Hannah arendt photo 3 c heimatfilm

Résumé

En 1961, Hannah Arendt est envoyée à Jérusalem par le New Yorker pour couvrir le procès Eichmann. Les articles qu’elle publie et sa théorie de “La banalité du mal” déclenchent une controverse sans précédent.

Margarethe Von Trotta

Née en 1942 à Berlin, elle se découvre une passion pour le cinéma dans les salles du Quartier Latin. Comédienne de théâtre, sa carrière prend un tournant décisif en 1969 quand elle croise la route d’une jeune génération de cinéastes allemands. Margarethe Von Trotta joue surtout pour Rainer Werner Fassbinder et pour Volker Schlöndorff et avec qui débute une longue et fructueuse collaboration. Après avoir été scénariste et co-réalisatrice pour lui elle décide de réaliser ses propres films. Elle compte une quinzaine de longs métrages en tant que réalisatrice. Douloureusement marquée par l'Histoire de son pays, Margarethe Von Trotta signe des œuvres engagées portées par des personnages quasiment tous féminins aux personnalités puissantes et insoumises, que ce soit, Katarina Blum, Rosa Luxemburg, Hildegard von Blingen et plus récemment Hannah Arendt. Elle travaille régulièrement avec la comédienne Barbara Sukowa et vient de réaliser un film avec elle.
Margarethe Von Trotta a reçu de nombreux prix dont un Lion d’Or à Venise pour Les Années de plomb.

Filmographie sélective

L'Honneur perdu de Katharina Blum (1975), Les Sœurs (1979), Les Années de plomb (1981), Rosa Luxemburg (1986), Trois sœurs (1988), Les Années du mur (1995), Rosenstrasse (2003), Vision - Aus dem Leben der Hildegard von Bingen (2009), Hannah Arendt (2012)

Retour à la page précédente