Festival du cinéma européen en Essonne 2012

14ème FESTIVAL DU CINÉMA EUROPÉEN EN ESSONNE

13 - 25 novembre 2012 

Le palmarès :

Grand Prix du Festival
Beyond the hill de Emin Alper (Turquie / Grèce)

Prix Spécial du Jury
Hiver nomade de Manuel von Stürler (Suisse)

Grand Prix du Conseil Général de l'Essonne du Court Métrage
Prora de Stéphane Riethauser (Suisse)

....

retrouvez le palmarès complet

Ici et là-bas.

Le titre du film d’Antonio Mendez Esparza pourrait être le mot d’ordre de cette édition tant la question traverse, par exemple, l’ensemble de la compétition des longs métrages. D’un cinéma européen d’ici : Allemagne, Norvège, Portugal, France, Suisse, Pays-Bas, Hongrie, etc.. et de là-bas : Turquie, Sénégal et Mexique. Ou comment la question du territoire et de la circulation questionne les cinéastes. Et peu importe les genres et les styles, de la comédie, du drame, du documentaire ou de la poésie. Mais une autre question travaille l’Europe au corps. Celle de la crise financière et politique dont les incidences se font déjà sentir sur le cinéma en Espagne, Italie, Hongrie, Grèce. Alors à quoi sert un festival si ce n’est à voir, a résister et à penser demain,  ici et là-bas ? Un festival est aussi un temps suspendu où différentes générations de cinéastes se croisent, échangent, transmettent quelque chose d’indicible, quelque chose du Cinéma. Ce sera vrai de Pierre Etaix, de Philippe Le Guay, d’Igor Minaev, de François Pirot, d’Adriaan Lokman.  Ce sera vrai aussi des cinéastes polonais et français réunis pour la première fois ici au sein de Vents d’Est ou d’Horizons 1 et 2. Et ces « Portraits de Cinéastes » ? Tous réalisés par de jeunes cinéastes dialoguant avec les figures incontournables du cinéma français : Jean-Pierre Melville, Bruno Dumont, André S. Labarthe et Jean-François Stévenin.

 Soutenir le cinéma européen sera l’ambitieuse responsabilité pour le jury du festival présidé par Guillaume Nicloux et pour le jury des Etudiants, les jurys Lycéens et Collégiens.

Un festival est aussi l’occasion de faire sortir le cinéma de l’écran et de le trouver dans la littérature ou le rock. L’écrivain  François Bégaudeau et le rappeur Hamé en seront les passeurs.

Enfin, une quatorzième fois merci à tous ceux qui font que ce festival existe, vive et se développe ici et maintenant.

Pascal Platel Président du festival

Eric Dalizon Délégué général